Début de régime : par où commencer ?

Questionnement pour débuter un régime

Il n’est pas rare de tomber sur des messages d’internautes un peu paniqués qui viennent d’apprendre leur intolérance au gluten et qui sont dans une totale ignorance des changements alimentaires à mettre en place.

Comment commencer un régime sans gluten pour perdre du ventre ?

Questionnement pour débuter un régime

Tout simplement car les équipes médicales sont elles mêmes un peu perdues sur la méthode à mettre en place, ce qui peut se comprendre car ils ont beau connaitre parfaitement l’intolérance au gluten ou la maladie coeliaque, ils n’en connaissent pas pour autant les détails pratiques du régime !

En effet très souvent le médecin généraliste ou le gastroentérologue connaissent les grandes lignes du régime, dans le meilleur des cas quelques astuces pratiques, et vous aiguillent ensuite vers une nutritionniste, l’Afdiag ou encore plus vaguement sur ‘l’internet’ :) avec une phrase du genre « arrêtez de manger du pain et des pâtes et regardez sur internet ».

OK super mais ça vous avance pas vraiment car pour trouver les infos qui vous intéresse et démêler le vrai du faux sur internet il faut déjà s’accrocher !

Afin de vous aider dans cette démarche, voici quelques conseils de début de régime, du concret qui va répondre à vos interrogations et vos craintes.

Régime sur Google

Le parcours type pour commencer son régime

Imaginons ensemble votre démarche pour commencer votre régime  :

  • Ouverture de Google, puis vous tapez ‘régime sans gluten’ ou ‘aliments sans gluten’
  • 1ère surprise : Quoi ? Il y a autant de sites qui parlent de ça (et qui vendent des produits dans tous les sens ! chers en plus !)
  • Après quelques tris vous tombez sur des listes explicatives d’aliments avec et sans gluten… Puis une larme versée pour chaque aliment que vous adoriez et que vous ne pourrez plus manger et un cri de joie pour chaque aliment que vous adorez et qui est autorisé ! 😉
  • Partout on vous dit des phrases du genre : « arrêtez de manger du pain, des pâtes et des plats préparés » d’accord dit comme ça, ça parait facile, mais comment les remplacer, par quoi ? Ou acheter ? Quoi cuisiner ? Comment éviter les contaminations croisées ?
  • Bref au final vous vous retrouvez avec encore plus de questions sans réponses qu’au début de vos recherches !

Par où commencer ? Du concret !

Vous l’avez compris vous ne pouvez pas tout solutionner en une journée, voici les points les plus urgents à mettre en place :

1) Prévoir son espace de cuisine

En premier lieu aménagez-vous un espace de cuisine 100% sans gluten, pour éviter toute contamination croisée. Cela implique (idéalement) d’enlever tous les aliments qui contiennent du gluten de votre cuisine, particulièrement ceux qui font des miettes ou de la poussière (pain, pâtes, biscuits, gâteaux, farine de blé, etc.)

  • Soit vous êtes seul(e) et alors ce n’est pas compliqué.
  • Soit vous êtes en couple : Deux solutions, votre conjoint(e) accepte les changements ou c’est trop contraignant pour lui/elle et alors vous vous faites au moins une étagère/armoire/plan de travail sans gluten qui vous est réservé.
  • Soit vous vivez au sein d’une famille : idem deux solution, votre famille accepte les changements pour votre bien être ou alors vous vous aménagez un petit espace « sécurisé » avec au moins une étagère/armoire/plan de travail sans gluten qui vous est réservée.

Vous l’avez compris, peu importe votre situation vous devez vous créer un espace pour cuisiner dans lequel vous vous sentez à l’aise et où vos denrées sans gluten sont à l’abri de l’envahisseur :).

2) Dédier un espace pour cuisiner

Deuxième étape, maintenant que vous avez fait le « gros du tri » et décidé quel espace sera le votre pour cuisiner sans gluten, vous devez le nettoyer de fond en comble : eau chaude, éponge neuve (eh oui ça serait con de tout nettoyer avec une éponge pleine de gluten) et liquide vaisselle feront l’affaire. Idem mettez vous de côté un peu de vaisselle et de bidons de côté qui vous seront « réservés » et nettoyez les à fond, ils vous seront réservés désormais !

Idéalement rachetez une poêle, une casserole, un tupperware, quelques ustensiles en plastique et une passette qui seront ainsi 100% sans gluten. Pourquoi ? Car si par exemple votre sœur utilise la passette pour ses pâtes sans que vous le sachiez et qu’à l’issue vous l’utilisez pour du riz vous risquez de contaminer votre plat ! Autre exemple : on évite l’utilisation de vieilles cuillères en bois (on préfère le plastique) car le bois absorbe le gluten et risque de contaminer vos préparations. Bref on applique un principe simple : soit je peux nettoyer et je me le réserve ensuite (exemple : une casserole en alu), soit je ne peux pas le nettoyer nickel ou me l’accaparer donc j’en achète un pour moi et je me le réserve (exemple : un grille-pain).

3) Cloisonner l’espace prévu anti-gluten

Une fois que ça brille assurez-vous de mettre vos produits dans des contenants propres si vous partagez la pièce avec vos proches qui eux mangent avec du gluten. Au pire dans une armoire fermée, au mieux dans une armoire fermée avec chaque aliment dans des sachets plastiques de congélations ou des boites préalablement nettoyées. Car si votre mère fait un gâteau et que la farine de blé vole partout dans la cuisine vous vous en doutez votre espace réservé sans gluten ne vaut plus un clou ! :) Ce qui nous amène à un autre point, essayer de sensibiliser vos proches au fait qu’ils évitent le plus possible de cuisiner des aliments fortement contaminants (farine de blé, sandwich qui mets des miettes partout, etc…) près de votre plan de travail ou de vos aliments sans gluten. La préparation d’une pâte à crêpe peut par exemple facilement se faire sur la table à manger du salon par exemple 😉 c’est du bon sens.

4) L’heure de s’atteler au régime !

Ingrédients sans gluten

Super vous avez enfin votre espace de cuisine et de stockage sans gluten et à priori vos proches ont compris comment le sauvegarder ! Maintenant il va falloir trouver des produits sans gluten à cuisiner et à manger.Il va falloir que vous repensiez totalement votre manière de faire les courses, rassurez-vous, ça sera beaucoup plus simple, rapide, meilleur à manger et même parfois moins cher !Votre nouvelle ‘base’ d’alimentation est simple : Fruits, légumes, viandes, poissons et crustacés.Bref que du naturel !Plus tard dans votre régime, certaines précautions seront à prendre dans votre choix de ces produits (les rincer parfois, les éplucher, etc…) mais au début de régime ce n’est pas à prendre en considération.Pour les questions habituelles je vous rassure de suite : Non le poulet ne contient pas de gluten même s’il mange du blé toute sa vie :)Comme vous le voyez ça laisse de la marge : pommes de terres, frites faites maison, tomates, carottes, salade, pommes, fraises, gambas, soles, côtes à l’os, roti de boeuf etc… J’en passe et des meilleurs.Donc ressortez vos bouquins de cuisine et appelez les cordons bleus de votre famille, vous allez devoir cuisiner un peu. Fini les plats préparés et la malbouffe industrielle !Pour accompagner tout ça le riz est votre nouvel allié. Les pâtes de blés seront elles remplacées par des pâtes de riz 100% (trouvées en épicerie asiatique ou sur internet).Pour remplacer le pain, les gâteaux et le chocolat en cas d’envie subite de céder à la gourmandise vous achetez quelques produits sans gluten de la marque Schär (les paquets jaunes avec le logo et l’épi barré rouge) c’est une des marques les plus sérieuses du marché et vous pouvez y aller les yeux fermés au début de votre régime, même en abuser en cas de coup de blues ;). Petites astuces pour conclure ce petit plan d’action d’urgence : On n’utilise pas de sel fin (qui contient du gluten pour mieux couler dans votre assiette et pour ne pas coller) et on le remplace par de la fleur de sel ou du sel sans conservateur (BIO ou labellisé).Les épices contenant également souvent du gluten on les supprime dans un 1er temps et on les remplace par les aromates frais (basilic, coriandre, menthe, ciboulette, etc.)

Pour l’huile on prends de l’huile d’olive qui est naturellement sans gluten.

Voilà maintenant respirez un grand coup, vous pouvez (enfin) vous détendre car vous savez (enfin) quoi faire pour vous aider à aller mieux ! Et croyez moi c’est garantit efficace ! Vous en doutez il reste beaucoup d’éléments à apprendre pour affiner votre régime mais ce petit plan d’action va vous permettre d’ingérer tout doucement la suite du programme en constatant très vite des résultats dans votre régime sans gluten.

Tags from the story
More from Armèle Delassue

Des régimes alimentaires pour perdre du poids

Le régime alimentaire peut être utilisé pour atteindre trois objectifs : pallier...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *