Le régime crétois

Le régime crétois

On a put l’observé depuis des siècles, les îliens crétois sont épargnés par les maladies coronariennes qui font des ravages chez nous. Mais de quoi se compose réellement leur alimentation ?

En 1992, le professeur Serge Renaud, père du célèbre french paradox en a fait la preuve dans un hôpital lyonnais en comparant sur des patients ayant eu un accident coronarien, les effets d’un régime classique avec ceux du même régime complémenté avec une margarine à base de Colza.
Résultat : 70 ù de décès en moins grâce aux oméga 3, en particulier l’acide alpha linolénique.
Trop beau pour être vrai dit on alors.

regime cretois

Le rôle primordial de cet acide gras polyinsaturé, qui protège le système cardiovasculaire sans faire baisser le cholestérol a été confirmé en novembre 2002. Dans le régime ‘lyonnais’, ce précieux liquide gras n’étant pas apporté par l’huile d’olive qui n’en contient pas, mais par le colza.
Bien que ce crucifère ne soit pas cultivé en Crète, les crétois consomment l’acide alpha-linolénique en abondance en mangeant du pourpier, des noix, et une profusion de plantes sauvages locales.

D’autres acides gras nous sont cependant nécessaires, en particulier les oméga 6 présents dans l’huile de tournesol, de maïs ou de germe de blé, et l’acide oléique de l’huile d’olive ou d’arachide.

Les seules à éviter, parce qu’ils causent l’athérausclérose sont ceux de « mauvaises » graisses, celles qui figent à froid; attention les yeux, ce sont : beurre, crème, lard, charcuterie, fromages, patisseries et glaces, ainsi que les graisses végétales de coprah et de palme doivent rester occasionnels.

Mais selectionner les bonnes matières grasses ne suffit pas pour manger crétois !
Les bons acides gras se trouvent ailleurs que dans la sacro sainte huile d’olive et les margarines enrichies (trop) en oméga 3, tout excés est mauvais !

– les oméga-3 abondent dans les poissons gras, les noix, la mâche, le soja, et le germe de blé notamment.
– Les oméga-6 dans les pépins de raisins, les fruits secs oléagineux, et les noix.
– l’acide oléique dans les olives, les avocats et la graisse d’oie et de canard !
On le voit, le régime anti-infarctus est loin d’être austère !D’autant moins que les acides gras qu’une partie de la protection contre l’athérosclérose.

Les fruits, les légumes, herbes, féculents, légumineuses et céréals complètes, riches en anti oxidant et en fibres jouent également un rôle fondamental. Le mot d’ordre étant : plus de de variété, moins de calories.

note : une cuillère de bonne huile d’olive ou de colza, c’est 100% d’huile, soit 9 kcal/g contre 4 kcal/g pour les féculents.

Identique aux principes d’alimentation de base des japonais, les principes du régime crétois sont simples :
– diminuer la viande
– varier les huiles végétales
– manger du poisson 2 à 3 fois par semaine
– manger davantage de céréals et de féculents peu raffinés
– et SURTOUT des fruits et des légumes 5 fois par jour au minimum.

Allez hop on se soigne ! choisissez votre menu ! :
pain frotté à l’ail accompagné de gros sel
Olives noires et feta
Fèves et escargots
Pourpier et multiples plantes sauvages telles que : asperge, bryone, scorsonère, tamier, picridie, echinops, panicaut, buglosse, crapaudine et autres délices arrosés d’huile d’olive et de citron !

Pour en savoir plus et déguster, lisez ‘le Véritablerégime crétois’ de l’ethnobotaniste François Couplan (éd. Fayard).

Tags from the story
More from Caroline Delavigne

Regime Booster : un régime pour perdre du poids en seulement deux semaines

Un régime pour perdre du poids en seulement deux semaines Un régime...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *